Environ 10mn de lecture

RENCONTRER LA BONNE PERSONNE : LAISSEZ FAIRE L’UNIVERS, MAIS SOYEZ PRÊT !

Publié par Pascale Piquet dans Amour, coeur et sentiment

RENCONTRER LA BONNE PERSONNE : LAISSEZ FAIRE L’UNIVERS, MAIS SOYEZ PRÊT !

Vous êtes peut-être célibataire et vous avez confiance en le fait de rencontrer la bonne personne ou désespérez-vous de croiser l’amour ou peut-être le vivez-vous. Dans un cas comme dans l’autre, permettez-moi de vous livrer ma théorie expliquant comment les choses se passent et qui orchestre le tout, quand il est temps pour vous de rencontrer l’amour de votre vie. Certains me trouvent farfelue, d’autres adhèrent à mes principes qui reposent toujours sur la logique. Vous déciderez si ce que je vais vous livrer fait écho en vous, surtout si vous êtes en couple heureux. Pour ceux qui sont malheureux avec leur partenaire, peut-être est-il temps de sortir des relations souffrantes, car vous avez également droit à l’amour, le vrai, et ce n’est certainement pas ce que vous vivez : aimer = être heureux.

Vous attirez ce que vous êtes : en déséquilibre, vous attirez une personne affectivement déséquilibrée, idem pour l’équilibre. Disons que je m’adresse à ceux et celles qui sont bien dans leur peau, bonne confiance et bonne estime, mais également à la catégorie qui gravite entre 1 et 4 sur l’échelle de Richter de la dépendance affective. Comme vous le savez si vous me suivez régulièrement à partir de 5 et plus sur cette échelle, vous barbotez en pleine névrose et la souffrance couplée à la violence augmente avec le chiffre. Je vous rassure de suite : vous n’avez pas besoin d’être parfaitement équilibré pour rencontrer l’amour. Si vous êtes à 4, vous rencontrerez quelqu’un qui est au même niveau (car vous ne vous accordez qu’avec ceux du même niveau) et tout ira bien. Cependant, il est évident que plus vous êtes équilibré, plus vous mettez toutes les chances de votre côté en rencontrant quelqu’un qui l’est aussi, ce qui aura pour résultat une relation harmonieuse. En effet, plus vous avez de blessures dans votre boîte de Pandore, issues de votre enfance et de vos relations précédentes, plus vous risquez de vous affronter.

Les blessures sont comme un champ de mines et vous ne savez jamais quand vous allez en déclencher une, activant une souffrance involontairement et déclenchant automatiquement une dispute. Quand vous travaillez sur vous, les mines disparaissent et vous voilà apte à entrer en relation, sans que cette menace ne pèse sur vos épaules. Vous êtes dans la communication et non dans le bras de fer pour savoir qui a tort ou raison. Donc, plus vous êtes équilibré, plus vous avez de chance de vivre une relation harmonieuse, ce qui assure la pérennité du couple. À vous de décider à quel niveau d’équilibre vous souhaitez accéder, sachant que vous attirerez une personne du même niveau. En fait, l’essentiel est de se sentir prêt à entrer en relation. Comment le sait-on ? Quand vous n’êtes plus dans le besoin d’avoir quelqu’un dans votre vie, mais dans le plaisir. Vous êtes heureux célibataire et vous prenez le temps de l’apprécier. Le bonheur se partage, pas le malheur ! Si vous êtes malheureux, soyez malheureux dans votre coin et réglez ça le plus vite possible. Mais si vous vous acoquinez à quelqu’un aussi malheureux que vous, quel résultat pensez-vous obtenir ? Il n’y en aura pas un pour rattraper l’autre, contrairement à ce que vous croyez et vous coulerez deux fois plus vite. Ce n’est pas à l’autre de faire votre bonheur, c’est à vous. Et c’est bien ce bonheur que vous aurez plaisir à partager avec une autre personne heureuse.

Vous voilà donc célibataire et votre sagesse vous pousse à attendre la bonne personne, parce que vous n’êtes pas dans l’urgence, ni dans la dépendance. Cette personne arrivera quand elle arrivera et vous profitez de la vie dans l’intervalle. D’ailleurs, tous les témoignages concordent : c’est quand vous ne vous y attendez pas que cela arrive ! Comme quoi, il faut lâcher prise : l’amour ne se chasse pas, il s’attire et si vous courez après, vous le chassez ! Voici ma théorie : c’est l’Univers ou Dieu ou ce en quoi ou qui vous croyez qui orchestre le tout. Il attend que les deux personnes soient prêtes pour les mettre sur la route l’une de l’autre. La question est : pensez-vous être prêt(e) ? Vous sentez-vous assez solide pour étudier calmement la candidature qui se présentera et la repousser si un voyant (ou plusieurs !) clignote sur votre tableau de bord ? Attention : l’Univers est farceur et si vous avez peur de retomber sur un(e) névrosé(e) ou tout simplement pour tester votre détecteur, il peut vous envoyer une personne déséquilibrée. À vous d’éliminer cette candidature ou d’entamer une relation qui finira mal. Mais si vous n’avez pas résisté aux chants des sirènes et que vous avez cédé au besoin d’être en couple à n’importe quel prix, vous n’êtes pas encore à 4 et moins, mais plutôt à 5 et plus.

Donc, l’Univers attend que les deux personnes soient prêtes à se rencontrer, aient l’esprit ouvert et soient capables d’entrer en relation. Les interférences dans cette démarche sont souvent les doutes et les peurs. Le fait d’être équilibré élimine d’office ces éléments qui brouillent immanquablement la capacité à se syntoniser sur l’autre. Au hit-parade des peurs, celle de souffrir si l’autre met un terme : le rejet et l’abandon. Plusieurs fois “viré” d’une relation, vous êtes sur vos gardes et vous éprouvez des difficultés à faire confiance à celui ou celle qui semble être en tous points ce que vous vouliez. Le précédent aussi et pourtant il vous a laissé tomber… Puis la peur du bonheur : vous avez connu des personnes en déséquilibre, qui vous faisaient souffrir, mais comment réagirez-vous avec une personne qui veut partager son bonheur avec vous ? Êtes-vous prêt à lui faire confiance, à la croire, à croire que tout cela est vrai. La souffrance est un monde connu, mais vous, mais la sérénité en couple ? Alors, quand vous rencontrez pour la première fois une personne équilibrée, la peur risque de vous tenailler les entrailles, car c’est trop beau pour être vrai. Une part de vous y croyez, mais l’autre a des doutes… Du coup, n’y croyant pas tout à fait, vous risquez de saboter la relation, parce que vous cherchez le piège, soupçonnant l’autre de ne pas être ce qu’il/elle dit être. Comprenez-vous mieux pourquoi il faut être prêt et considérer que ce bonheur vous le méritez ? Je préviens toujours mes clients et ils savent qu’ils peuvent être pris de panique face à personne dont ils ont toujours rêvé, face au bonheur tout simplement : celle qui répond exactement à tous leurs critères. L’Univers est patient, il sait qui vous est destiné et il attend sagement que vous soyez en mesure, tous les deux, d’établir une belle relation, il attend que vous soyez prêt. Et si vous ne l’êtes pas, comptez sur lui pour vous envoyer une leçon de plus pour vous obliger à allumer et à travailler sur vous !

Il fut un temps où je refusais de rencontrer un homme plus jeune que moi (même pas d’un jour !), j’en avais assez bavé avec Jim (cf “Le syndrome de Tarzan” Béliveau éditeur). Soudain, je réalisais que si je fermais la porte à un homme plus jeune que moi, peut-être que je fermais la porte à mon Roi (cf “Gagnez au jeu des échecs amoureux” Michel Lafon). Quelqu’un m’avait d’ailleurs dit “un homme de votre âge, vous allez le tuer !“. Il faisait allusion à mon énergie, mais également aux 11 années d’abstinence, j’imagine… Il est bon d’avoir des critères, mais pas des idées arrêtées. Demandez-vous simplement si vous avez l’esprit ouvert, car si l’Univers vous présente la bonne personne alors que vous avez un (des ?) préjugé, il se peut que vous passiez à côté. Les critères servent de repères, sachant que certains d’entre eux sont “amovibles”. Mais pas vos valeurs. Imaginons que je rencontre un homme qui correspond à tous mes critères, sauf qu’il sort d’une relation depuis seulement quelques mois. Personnellement, je ne veux pas faire ménage à trois avec l’ex qu’il n’aura pas eu le temps, à mon sens, d’oublier. Donc il est important à mes yeux que l’ex soit loin depuis longtemps. Donc, cet homme ne serait pas éligible à mes yeux. D’ailleurs, c’est amusant, car je suis persuadée que celui qui est fait pour moi est en train de régler son passé au niveau de l’ex, raison pour laquelle il tarde tant. Qu’il prenne son temps, je le veux prêt à être heureux à deux ! D’ailleurs, la première question que je lui poserai quand je le rencontrerai sera : “Mais que faisais-tu tout ce temps-là ?”. Moi, je suis prête. Et vous ? 

Comprenez que l’Univers ne grillera jamais une relation et qu’il n’est pas assez fou pour mettre sur la route de l’un l’autre qui n’est pas prêt. Comment dire à un homme qu’il est bien sous tous rapports, mais qu’il peut passer son chemin et revenir dans un an, quand je serai certaine que sa dernière relation sera réglée ? L’Univers préfère me le faire rencontrer quand il aura réglé ses affaires. Et si l’homme de ma vie a quelques années de moins que moi, si l’Univers l’avait mis sur ma route il y a quelques années, je lui aurais roulé dessus pour l’éliminer ! Blessée par un plus jeune, pas question pour moi de rembarquer : aujourd’hui, j’étudierais attentivement son dossier. Attention, il y a plus jeune de quelques années et plus jeune de plusieurs dizaines d’années ! Je suis prête à la première formule, mais la deuxième, il faudra qu’il soit vraiment incroyable, extraordinaire et hors-norme. J’y appris à ne plus rien bloquer ! 

En résumé, travaillez sur vous, brillez et vous attirerez un soleil. Les sites Internet subliminaux vont se rejoindre, les subconscients vont se parler et ils vous rapprocheront si naturellement que vous n’en reviendrez pas. Bien sûr, c’est à vous, Monsieur, d’approcher de la dame qui vous plaît afin de valider si elle est votre Reine. Croyez-moi, si je me fonde sur le témoignage de mes clients qui ont rencontré la bonne personne après le coaching et sur celui de mes amis, ce que je vous explique est très logique. J’espère vous en faire la belle démonstration en 2014, même si mes amis sourient puisque je dis ça chaque année. Mais ça va finir par arriver. J’y crois !

Et pour finir, voici une très belle histoire qui étaye ma théorie et je salue, si elle me lit, la dame qui me l’a livrée. Cette Française vivait en Thaïlande, prisonnière d’une relation avec un homme du pays qui la battait, habitant une hutte sans eau et sans électricité : “un beau Tarzan musclé”, mais violent, comme elle me le confia. Mettant fin à cette relation, elle participa à un concours pour l’environnement, en France, qu’elle remporta. Le montant gagné servirait à monter une petite entreprise de recyclage dans son petit village thaïlandais. Célibataire, menant sa propre affaire, le calme était revenu dans sa vie. Parce que médiatisée pour ce concours gagné, un Français la contacta lui proposant de lui apporter des vêtements pour les enfants du village. Les voilà qui tombent amoureux ! Mais la dame, habituée au Tarzan rustique qui la maltraite a une peur bleue devant ce gentleman qui la respecte ! Elle panique et se met à saboter la relation. Passe par là une autre dame qui observe ce qu’il se passe et lui dit “voilà ce qu’il vous faut“, lui tendant “Le syndrome de Tarzan” ! En résumé, ce que j’essaie de vous faire comprendre, c’est que l’Univers a livré à cette femme son fiancé français au fin fond de la Thaïlande et… le mode d’emploi ! Merci à cette dame de m’avoir raconté cette histoire et j’espère qu’elle vous aura redonné espoir. Travaillez sur vous, c’est la meilleure chose à faire, soyez heureux/heureuse et c’est l’Univers qui s’occupe de tout : il mettra la bonne personne sur votre route et vous saurez la reconnaître, parce que c’est la même que vous…

Et si je finis enfin par vous en faire la belle démonstration, me croirez-vous ?!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *